Le 14 octobre 2022 à 20h : Duo Xylème

Quand? : le 14 octobre 2022 à 20h (ouverture des portes à 19h30)

Rue de Grandsart 13 à 1300 Limal (Profondsart/Wavre)

Prix d'entrée: 

Prévente : 17€ / 8€ Etudiant / 1,25€ Article 27

Jour du concert : 20€ / 10€ Etudiant / 1,25€ Article 27

Verre de l’amitié à l’issue du concert

 

Réservation: dndr.asbl@gmail.com ou 0486 50 97 06

 

Les événements organisés à la chapelle de Profondsart le seront dans le respect des protocoles sanitaires covid-19 en vigueur.

 

MELODIE ET VIRTUOSITE

Dans son répertoire spécifique de la musique de chambre pour deux violoncelles, le Duo Xylème vous invite à un concert où la virtuosité se marie à merveille aux grandes lignes mélodiques. Les sonorités du violoncelle se prêtent admirablement au cadre intimiste et à l’acoustique chaleureuse de la chapelle de Profondsart, lieu centenaire inscrit à l’inventaire du Patrimoine immobilier culturel. 

Programme : œuvres de Bartok, Glière, Offenbach, …

 

 

© Ger Spendel
© Ger Spendel

Créé en 2019, le Duo Xylème est né naturellement de la longue relation musicale entre ses deux interprètes, Camille Ledocq et Alexandre Bughin.  Tous deux se connaissent depuis leur plus jeune âge, d’abord à travers des stages musicaux d’été, ensuite par leur passage commun à l’IMEP à Namur et enfin par leur présence conjointe au sein des Young Belgian Strings.

 

Le point de départ de leur travail a été d’explorer le répertoire du 19ème siècle, période de créativité foisonnante et époque de l’avènement du violoncelle en tant qu’instrument soliste, grâce notamment à des compositeurs de génie tels que Jacques Offenbach et François-Adrien Servais.

 

Le nom du duo provient de la dénomination scientifique du tissu à la base de la composition du bois. Il évoque la chaleur du timbre du violoncelle et la proximité recherchée avec le public, sachant qu’au cours des siècles passés, son répertoire de prédilection se jouait principalement dans l’ambiance feutrée des maisons particulières.

Avec les deux crosses de violoncelle croisées pour former la première lettre du mot, le nom symbolise également la connivence musicale nécessaire à la pratique d’une telle formation. Parallèlement à leurs apparitions en concert, Camille et Alexandre préparent, dans une étroite collaboration avec le comédien et scénariste Yuri Didion et la comédienne Camille Decock, un spectacle autour de la personnalité aux mille facettes d’Offenbach et du 19ème siècle en France, théâtre de nombreux retournements politiques et culturels.

Au cours des deux dernières années, le Duo Xylème s’est produit à plusieurs reprises à Bruxelles (Festival Musicorum, Art Base, Inthestreets Vibe Concerts, …), à Namur (Concerts Cavatine et Musée des Arts Décoratifs), dans le Hainaut (Mettet et Philippeville), dans le Brabant wallon (Sentiers de Sart-Risbart) et en Flandre (Saint-Amand).

 

 

© Ger Spendel
© Ger Spendel

Après deux ans de Bachelor à l'IMEP dans la classe d’Éric Chardon et Sarah Dupriez, Camille Ledocq (°1995) est admise au Conservatoire Royal de Bruxelles, où elle bénéficie de l'enseignement de Marie Hallynck, Francis Mourey mais aussi Guy Danel, Muhiddin Durruoglu, Edmond Baert et Henri Demarquette. Elle en est diplômée en 2018 avec grande distinction. Ayant un fort intérêt pour la pédagogie, elle est diplômée en 2019 du Conservatoire Royal de Mons (Arts²) avec un Master Didactique en poche et enseigne depuis lors au sein d’académies de musique et de l’ASBL Arts Émoi. En 2020, elle est ensuite diplômée d'un Master Spécialisé en Violoncelle, toujours au Conservatoire de Bruxelles. Elle a pu recevoir, lors de Master classes, les conseils de Niklas Schmidt et Philippe Müller.

Elle est deux fois lauréate du prix Belfius Classics en violoncelle et musique de chambre (2013), ainsi que du Prix Edmond Baert (2013 et 2017).

De 2014 à 2018, elle est membre de l'orchestre ''Young Belgian Strings'' sous la direction de Dirk Van de Moortel et a pu jouer avec Lorenzo Gatto, Camille Thomas, Tobias Feldmann, Jodie Devos, Marie Hallynck, le Quatuor Danel, etc. dans des hauts lieux musicaux : Chapelle Musicale Reine Elisabeth, Concertgebouw de Bruges, Flagey, etc. Elle rejoint aussi les rangs d’orchestres tels que le Belgian National Orchestra, l’Orchestre du Festival Musiq3, l’Ensemble instrumental de Wallonie, la Chapelle Musicale de Tournai, l’Antwerpen Camerata et les comédies musicales ‘Sunset Boulevard’ et ‘My Fair Lady’ au Festival Bruxellons. Chambriste passionnée, elle fut membre du Trio Atacama ainsi que de l’Ensemble Ontano, avec qui elle a pu participer au Festival Musiq3, au Festival Courants d’Airs au Conservatoire Royal de Bruxelles et se produire dans divers lieux culturels belges. Avec eux, elle a pu recevoir les conseils du Quatuor Zemlinsky, du Quatuor Prazak, du Talich Quartet et de l’Artis Quartet.

En 2021 elle fonde, avec la soprano Doris Brasseur, le Duo Eurydice. Les deux musiciennes revisitent le répertoire opératique et sont actuellement en recherche pour créer un concert thématique autour du mythe d'Orphée et Eurydice. Camille Ledocq joue sur un instrument moderne du luthier bruxellois Thomas Bertrand.

 

 

© Ger Spendel
© Ger Spendel

Alexandre Bughin (°1995) est un violoncelliste belge formé à l’IMEP, à la Musikhochschule de Münster et au Conservatoire Royal d’Anvers dont il sort diplômé avec grande distinction en 2021.

Au cours de plusieurs tournées en 2017 et 2018, Alexandre a été membre de l’Orchestre des Jeunes de l’Union Européenne (EUYO). Avec celui-ci, il a joué sous la baguette de Vasily Petrenko, Manfred Honeck et Gianandrea Noseda à Londres, Amsterdam, Varsovie, Berlin, Dubai, Abou Dhabi, Ferrare, Bolzano, Grafenegg, ...

Il a également représenté EUYO au sein de groupes de musique de chambre lors d’événements officiels (Landesgartenschau Bad Iburg, Sommet Europe-Asie 2018).

En Belgique, il a fait partie de plusieurs ensembles (Young Belgian Strings, Antwerpen Camerata, Les Basses de Bruxelles, Opera van Vlaanderen, Opéra Royal de Wallonie, Antwerp Symphony Orchestra) et accompagne Les Choeurs d'Enfants et de Jeunes de la Monnaie.

Comme chambriste et soliste, il a participé à de nombreux festivals en Belgique et à l’étranger (Été Mosan, Il pleut des cordes, B Classics, Klara Festival, Festival Musiq’3, Grafenegg Music Gallery, Bolzano Festival Bozen, Académie du Festival Pablo Casals,…).

Alexandre a remporté un premier prix au concours « Grand Prize Virtuoso » à Bruxelles (2019) ainsi que le prix spécial de « meilleur musicien belge » du concours.

Enfin, ses activités variées l’ont amené dans les studios d’enregistrement : « Amour & andere probleme » (Benoît Mernier, Patrick Leterme), « Les Ogives » (Nicolas Paternotte, Philippe Cloes), « Cité Moderne » (Jimmy Bonesso) et « A Christmas Journey » (Aldo Platteau, Benoît Giaux) sous le label Cyprès.

En compagnie de la saxophoniste Andrea Van Acker et de la documentariste Sarah de Wit, il a tout récemment fondé le collectif Apus dont le premier spectacle Ecoduct devrait voir le jour l’année prochaine. Il est également membre du duo Anchor, du duo Xylème et enfin de Glaise, une collaboration avec le pianiste et compositeur Nicolas Paternotte et le poète Philippe Cloes mêlant des créations originales des trois artistes.

Leur premier album, Le temps du geste, paraît en novembre 2022 sous le label Homerecords. Alexandre Bughin joue sur un instrument anonyme italien de 1820.